fidadoc.org

COMMUNIQUE DE PRESSE / Au programme de la 9ème édition du FIDADOC du 08 au 13 mai 2017 : L’AFRIQUE AU CŒUR

admin 04/05/2017 Comments Off on COMMUNIQUE DE PRESSE / Au programme de la 9ème édition du FIDADOC du 08 au 13 mai 2017 : L’AFRIQUE AU CŒUR
COMMUNIQUE DE PRESSE /  Au programme de la 9ème édition du FIDADOC du 08 au 13 mai 2017 : L’AFRIQUE AU CŒUR

Organisé par l’Association de Culture et d’Education par l’Audiovisuel (ACEA), le Festival International de film Documentaire à Agadir se déroulera du 08 au 13 mai 2017 à Agadir et dans la région Souss Massa, grâce au soutien de son partenaire officiel 2M, de la Commune d’Agadir, du Conseil régional Souss Massa et du Conseil régional du Tourisme, du Ministère de la Communication et du Centre Cinématographique Marocain, du Conseil National des Droits de l’Homme, du groupe OCP, de l’Institut Français au Maroc, de International Media Support (Danemark), du Centre National de la Cinématographie (France), de la Fondation Touria et Abdelaziz Tazi, de la SCAM (France) et de BMCE Bank.

Le parrain de cette 9° édition est le cinéaste et ethnographe Jean ROUCH (1917-2004). Le FIDADOC fêtera le Centenaire de la naissance de ce grand amoureux de l’Afrique, à travers un programme de 7 films et 2 Master class que le secrétaire général de la Fondation Jean Rouch, délégué général du Centenaire Jean Rouch 2017, Andréa PAGANINI, consacrera au parcours et à l’œuvre de ce pionnier du cinéma du réel.

A l’occasion de notre soirée d’ouverture, Son Excellence Inoussa OUSSEINI, Ambassadeur de la République du Niger auprès de l’UNESCO, ancien Ministre de la Culture du Niger, fondateur du Forum Africain de Film Documentaire de Niamey, lui-même cinéaste, rendra hommage à son maître et ami, feu Jean Rouch.

LA COMPETITION INTERNATIONALE

Notre film d’ouverture sera le film marocain TIGMI N IGREN de Tala HADID, qui depuis sa Première mondiale à la Berlinale 2017, récolte les lauriers à travers le monde : Meilleur Film au Festival de Cinéma Africain, Asiatique et d’Amérique latine de Milan, et Meilleur Documentaire au Festival international de cinéma de Hong-Kong.

Un film en langue Amazigh qui représentera le Maroc au sein d’une Compétition internationale composée de 10 films représentant 16 pays :

  • AMBULANCE de Mohamed JABALY (Palestine / Norvège) ;
  • ATLAL de Djamel KERKAR (Algérie / France, 2016) ;
  • BOLI BANA de Simon COULIBALY GILLARD (Belgique / Burkina Faso, 2017) ;
  • DIL LEYLA de Asli ÖZARSLAN (Allemagne / Turquie, 2016) ;
  • LES HÉRITIERS DE LA COLLINE de Ousmane SAMASSEKOU (Mali / France, 2016) ;
  • LE KORO DU BAKORO, NAUFRAGES DU FASO de Simplice Herman GANOU (Burkina Faso / France, 2017) ;
  • LOS NINOS de Maite ALBERDI (Chili / Pays-Bas / France, 2016) ;
  • OUAGA GIRLS de Theresa TRAORE DAHLBERG (Suède / France / Burkina Faso / Qatar, 2017);
  • MADAME SAÏDI de Bijan ANQUETIL & Paul COSTES (France / Iran, 2016) ;
  • TIGMI N IGREN de Tala HADID (Maroc / Qatar, 2017)

Le Palmarès officiel sera décerné par un jury composé de 5 éminents professionnels :

  • Maria DAÏF (Maroc), Directrice de l’Espace Culturel L’Uzine ;
  • Jérôme LE MAIRE (Belgique), Auteur-Réalisateur ;
  • Virginie LINHART (France), Auteure-Réalisatrice ;
  • Moncef TALEB (Tunisie), Ingénieur du son, producteur ;
  • Awa TRAORE (Mali), Auteure-réalisatrice, productrice.

L’AFRIQUE AU CŒUR

Dans le sillage de notre hommage à Jean Rouch, la sélection officielle du FIDADOC compte cette année un nombre inédit de films africains et voit la création d’une section compétitive dédiée aux courts-métrages (7 films de 4 pays africains). Doté par la Fondation Touria et Abdelaziz Tazi, ce nouveau Prix sera décerné par un jury composé exclusivement d’étudiants Gadiris et Marocains.

UNE MANIFESTATION CULTURELLE DE PROXIMITE

La programmation du FIDADOC comporte également des séances spéciales et des programmes thématiques spécifiquement destinés aux publics scolaires et étudiants. L’opportunité pour nos spectateurs de découvrir des œuvres célébrées dans les plus grands festivals internationaux, comme le film de clôture cette édition 2017, GHOST HUNTING du cinéaste palestinien Raed ANDONI qui sera projeté en présence de son protagoniste le plus célèbre : Mohamed «Abu Atta» KHATTAB, détenu pendant 19 ans dans les prisons israéliennes.

Le FIDADOC, c’est aussi des équipes ambulantes qui parcourront les routes pendant toute la semaine du festival, pour assurer des projections dans une douzaine de communes de la Région Souss Massa : Akka Ighan, Aït Melloul, Amskroud, Imessouane, Inzegane, Sebt Al Gardane, Tafraout, Taghazout, Tata, Tiznit…

Enfin, le FIDADOC proposera le vendredi 12 mai, un concert en plein air du groupe Doueh à la suite d’une projection du film The Sahara Session retraçant la collaboration de ces musiciens de Dakhla avec le groupe de rock français Cheveu.

PLACER LE MAROC AU CŒUR D’UNE DYNAMIQUE PROFESSIONNELLE CONTINENTALE

Pour la 6° année consécutive, La Ruche Documentaire qui rassemble les activités pédagogiques et à vocation professionnelle du FIDADOC, accueillera une soixantaine d’étudiants en cinéma de tout le Maroc ainsi qu’une quinzaine d’apprentis cinéastes Marocains, Algériens, Sénégalais, Nigériens et Guinéens dont les projets de films seront expertisés par des professionnels internationaux chevronnés.

Une pépinière qui porte ses fruits puisque 2 cinéastes bénéficiaires des éditions précédentes de notre programme sont cette année en Compétition internationale : l’Algérien Djamel KERKAR (Ruche documentaire 2012) et le Malien Ousmane SAMASSEKOU (Résidence d’écriture 2014).

Cette 9° édition du FIDADOC sera l’occasion d’amplifier son impact professionnel et de renforcer sa dimension panafricaine, avec la création d’un Atelier Produire au sud «Agadir-Sahara » destiné à familiariser des réalisateurs et des producteurs émergents avec les techniques et les outils de la coproduction cinématographique internationale.

Cette première édition de l’Atelier Produire au sud « Agadir-Sahara » bénéficiera à 6 binômes «auteur-producteur» Maghrébins et Subsahariens, porteurs d’un projet de long-métrage documentaire :

  • Le mur de la mort de Amine Sabir, produit par Intissar Jbiha (Maroc),
  • Pour les âmes pendues de Zineb Chafchaouni Moussaoui, produit par Merième Addou (Maroc),
  • La cité prospère (Tajmaät) de Sofiane Hagsous, produit par Youcef Mansour (Algérie),
  • 12 ans en marche d’Anis Lassoued, produit par Sami Ben Mlouka et Chema Ben Chaabene (Tunisie),
  • Massata cissé d’Yssouf Koussé (Burkina Faso), produit par Dieudonné Alaka (Cameroun),
  • Les musiciens du vendredi de Mamadou Khouma Gueye, produit par Mamadou Sellou Diallo (Sénégal).

L’atelier est le fruit d’un partenariat exemplaire entre le FIDADOC et le Festival des 3 continents de Nantes, qui s’inscrit dans le cadre du prochain accord de coopération entre les villes d’Agadir et de Nantes jumelées depuis bientôt 25 ans.

A l’horizon de sa 10° édition en 2018, l’ambition du FIDADOC partagée par ses partenaires est de placer le Maroc au cœur de la dynamique que connaît le cinéma Documentaire à travers toute l’Afrique et d’imposer notre manifestation comme un “hub” destiné à accueillir et soutenir le meilleur de la création documentaire de notre continent.

Agadir, le 02 mai 2017

Like this Article? Share it!